Régime : l’effet yo-yo ne doit pas vous décourager !

Sommaire

Qui n’a pas été victime de l’effet yo-yo ? Quand un jour l’aiguille de la balance vous sourit, celui d’après, elle vous déclare la guerre. Une vraie raison de désespérer. Heureusement, à ceux que cela décourage, une étude prouve que ce symptôme n’est pas éternel...

Les yo-yo de la balance ne sont pas éternels

Une étude réalisée par l’Université de Washington et le Fred Hutchinson Cancer Research Center montre que les personnes au régime victimes de l’effet yo-yo n’y sont pas condamnées pour toujours.

Principalement effectuée sur des femmes ménopausées, en surpoids ou obèses, l’étude visait à comprendre si le syndrome du yo-yo est désavantageux. Pendant un an, le panel des témoins a été réparti selon 3 programmes :

  • un régime alimentaire avec apport calorique réduit ;
  • un régime basé sur l’activité physique ;
  • le dernier combinant les deux premiers.

Effet yo-yo : ne pas se décourager !

Les cycles yo-yo sont basés sur une perte de 10 kg suivi d’une reprise allant jusqu’au même poids.

  • À l’origine, 24 % des femmes étaient sujettes aux cycles « yo-yo » modérés et 18 % à des antécédents plus sévères.
  • Or, après les programmes, quels qu’ils soient, aucune différence relative aux antécédents yo-yo n’a été décelée.

Conclusion : de tels antécédents ne sont pas une fatalité, et ce n’est pas parce que vous avez toujours repris le poids perdu que vous ne pourrez pas vous en débarrasser définitivement.

Attention quand même aux dangers de l’effet yoyo

Bien que l’effet yoyo ne soit pas une catastrophe pour votre régime, vous devez éviter les régimes trop restrictifs qui peuvent engendrer ces va-et-vient du poids. En effet, l’effet yoyo peut contribuer à :

  • l’installation progressive de l’obésité ;
  • un raccourcissement de l’espérance de vie ;
  • une baisse du bon cholestérol, etc.

Conclusion : ne pas se décourager et rester vigilant(e) !

Ces pros peuvent vous aider