Les bases du régime hypotonique Seignalet

Sommaire

Revenir à une alimentation proche de celle de nos lointains ancêtres du paléolithique, privilégiant les aliments crus et excluant les céréales modernes et les produits laitiers, voilà la base du régime Seignalet.

Plus qu'un régime minceur, il est notamment destiné à soulager les patients souffrant de maladies chroniques. Zoom sur les caractéristiques de ce régime.

Origine du régime Seignalet

Le « régime Seignalet », né en 1985, porte le nom de son concepteur, le docteur Seignalet :

  • ce médecin, décédé en 2003, était interne des hôpitaux de Montpellier et spécialiste en immunologie ;
  • il est l'auteur de l'ouvrage « L'alimentation ou la troisième médecine », où il présente sa méthode.

Retour à une alimentation originelle

Le régime Seignalet prône le retour à une alimentation proche de celle de nos ancêtres cueilleur-chasseur du paléolithique :

  • L'objectif n'est pas nécessairement de perdre du poids : il ne s'agit pas d'un régime amaigrissant mais d'un régime « santé ».
  • Il est destiné à prévenir l'apparition de pathologies et à diminuer les symptômes associés à de nombreuses maladies chroniques.
  • Il écarte des aliments jugés « toxiques » pour l'Homme, comme le gluten contenu dans le blé par exemple, le maïs, les produits laitiers, et déconseille les cuissons excessives, notamment des graisses et protéines animales.
  • Il préconise la consommation de produits frais, crus ou ayant été soumis à une cuisson douce et issus de l'agriculture biologique.

Bénéfices contre trois types de maladies

Selon le docteur Seignalet, le régime hypotoxique agirait sur trois types de pathologies :

  • certaines maladies auto-immunes, que le médecin qualifie de « xénoimmunes », dirigées contre des substances indésirables provenant de l'alimentation ;
  • les « maladies d'encrassage des cellules », comme le cancer, la migraine, la dépression nerveuse, le diabète de type 2, la spasmophilie, etc. ;
  • les maladies d'élimination : le psoriasis, l'urticaire, la bronchite chronique, l'asthme, etc.

Régime hypotonique Seignalet : les aliments interdits

Les produits laitiers

L'ensemble des produits laitiers issus d'animaux sont à éliminer des menus : lait, fromages, beurre, yaourts, crème, produits contenant de la poudre de lait.

Cette exclusion est liée au fait que le lait est un aliment adapté aux jeunes mammifères dans les premiers moments de leur vie. Les adultes perdent en partie la capacité à le digérer : ils ne produisent plus autant d'enzyme lactase, ce qui rend difficile la dégradation du sucre du lait, le lactose.

Les céréales « modernes »

Le Dr Seignalet considère que certaines céréales, qui ont fait l'objet d'une âpre sélection par l'Homme – « les céréales mutées » – sont particulièrement indigestes.

Le régime exclut ainsi les céréales contenant du gluten : blé, seigle, orge, avoine, kamut, épeautre et le maïs.

Ces céréales, notamment le blé, sont présentes dans de nombreux produits dérivés : pain, pâtes, biscuits... et sont souvent intégrées aux préparations industrielles. Il convient de bien lire les étiquettes pour détecter leur présence, sachant qu'il est en revanche possible de consommer les céréales sans gluten, comme le sarrasin, le millet, le petit épeautre ou encore le riz.

Modes de cuisson des aliments

Le régime Seignalet déconseille la consommation d'aliments cuits au-delà de 110°C, pour éviter l'altération des nutriments. Il indique que :

  • les substances qui se forment en cas de cuisson à haute température sont difficilement assimilables par l'organisme ;
  • les molécules d'intérêt, comme les vitamines, les oméga 3 et les antioxydants sont dégradés à la cuisson.

Ainsi, mieux vaut éviter les grillades et fritures, la cuisson au four classique et à la cocotte minute. Il encourage à consommer les aliments crus ou cuits à l'étouffée, à la vapeur douce, au bain-marie.

Régime Seignalet : utilisation des matières grasses

Le régime Seignalet invite à consommer des huiles vierges crues, extraites à froid, de manière quotidienne, comme l'huile d'olive, de bourrache, de colza ou de soja.

Il rejette en revanche l'utilisation d'huiles raffinées.

Précautions à suivre pour un régime hypotoxique

Déconseillé pour les plus fragiles

Le régime Seignalet est contraignant, en raison du grand nombre d'aliments exclus, et bouleverse les habitudes alimentaires. Il doit être supervisé par un médecin ou un diététicien. Ce régime ne doit pas être suivi par les enfants, les personnes âgées, les femmes enceintes ou allaitantes.

Risques de carences

L'exclusion de la plupart des céréales peut entraîner un déficit en vitamines du groupe B, la suppression des produits laitiers peut se traduire par une carence en calcium ou en vitamine D.

Le docteur Seignalet invite les patients qui souffrent de maladies chroniques à prendre des suppléments en vitamines et minéraux ainsi que des probiotiques pour renforcer la flore intestinale.

Risques sanitaires

Comme la viande, le poisson et les œufs crus sont intégrés au régime, un risque d'intoxication alimentaire n'est pas à négliger !

Trouver le régime alimentaire qui vous convient !

Aussi dans la rubrique :

Tous les régimes

Sommaire