Sommaire

Vous ressentez un trop-plein de sucreries, de chocolat, de hamburgers avalés sur le pouce ? Vous éprouvez un besoin urgent de dire stop à cette alimentation déséquilibrée et nocive ? Vous avez envie d'un break, un vrai ? Pourquoi ne pas essayer la diète hydrique ? Cette diète drastique, qui consiste à ne boire que de l'eau, purifie l'organisme et le met complètement au repos.

On vous dit tout !

Diète hydrique : précautions

Il s'agit d'un régime très drastique, qui ne se pratique que durant une période très limitée : pas plus de 2 ou 3 jours consécutifs.

Autrement, vous risqueriez de ressentir un état de faiblesse, et de souffrir de carences. L'organisme est intelligent et fonctionne en grande partie sur un mode addictif, tant en état de surplus qu'en état de manque : plus vous lui donnez de sucre, plus il en demandera. À l'inverse, plus vous le privez, plus il saura limiter ses besoins. Mais, il vous en fait payer le prix. Il commencera à faire le tri et renoncera au « superflu » : très vite, vos cheveux seront ternes, ils commenceront même à tomber, votre peau sera anormalement sèche, des douleurs musculaires apparaîtront…

Diète hydrique : comment s'y prend-on ?

Si vous débutez une diète hydrique sur deux jours, voici quelques conseils utiles :

  • Faites en sorte que ces journées soient le plus possible au calme, sans stress ni activité intense.
  • Choisissez un endroit où vous pouvez vous reposer à tout moment si vous en ressentez le besoin.
  • Pendant ces quelques jours, limitez votre activité physique. Évitez le sport, même de façon modérée.
  • Évitez aussi les activités qui vous demanderaient trop de concentration. Vous risqueriez d'être surpris par une mauvaise migraine.
  • Les bains de soleil non plus ne sont pas conseillés : une exposition intense pourrait provoquer des vertiges.

Alimentation durant une diète hydrique

Tout d'abord, le repas qui précède votre cure ne doit pas être spécialement copieux. Il vaut mieux qu'il soit composé d'aliments sains, comme une soupe de légumes, une viande ou un poisson grillé, un fromage et un fruit.

Pendant ces deux jours de diète hydrique, il s'agit de boire, boire et boire à volonté.

  • Les puristes vous diront de boire uniquement de l'eau
  • Mais vous pouvez aussi vous préparer un bouillon de légumes sans graisses ni féculents, que vous consommerez pendant ces deux jours. Profitez-en pour y mettre des légumes particulièrement diurétiques comme le céleri et le fenouil.
  • Vous pourrez également consommer des tisanes et du thé vert, sans addition de sucre ni d'édulcorant.

Plutôt que d'effectuer de temps en temps une diète de deux jours, il est plutôt recommandé d'adopter ce régime de façon régulière, un jour, ou même une demi-journée par semaine. Cela permet de mettre l'organisme au repos, sans risquer de créer de carences.

Après la diète hydrique : la gestion de la reprise

Afin d'éviter les nausées, les vertiges, et tout autre désagrément que pourrait provoquer ce demi-jeûne, le retour à une alimentation normale doit se faire en douceur :

  • Abstenez-vous de consommer des farines et des laitages, plutôt difficiles à digérer.
  • Commencez par des aliments cuits, de type légumes, viandes et poissons, préparés avec un minimum de graisse.
  • Continuez à ménager votre organisme en prenant suffisamment de temps, au besoin quelques jours, pour revenir à une alimentation normale.

Pour en savoir plus :

Aussi dans la rubrique :

Tous les régimes

Sommaire