Sommaire

Le régime hypotoxique vise à éliminer des composés toxiques ou nocifs pour l’organisme, qui pourraient être responsables de maladies inflammatoires chroniques telles que la polyarthrite rhumatoïde ou encore la maladie cœliaque mais aussi l’arthrose et les colites.

Mis au point par le Dr Seignalet, il préconise de revenir à une alimentation de nos ancêtres type chasseurs-cueilleurs, en éliminant tous les aliments contenant des protéines de lait, du gluten et en observant une cuisson inférieure à 110 °C. La consommation recommandée d’huiles vierges crues et de végétaux issus de l’agriculture biologique permet d’éviter les acides gras trans décriés et les pesticides néfastes pour la santé.

À ce jour, aucune étude scientifique ne prouve que le régime hypotoxique soit efficace mais de nombreux malades ont observé un mieux-être avec la disparition des symptômes de leur maladie.

Comme tout régime restrictif, il peut entraîner des carences et est donc déconseillé aux enfants, femmes enceintes et personnes âgées.

Régime hypotoxique : qu'est-ce c'est ?

Le régime hypotoxique a été inventé par le biologiste et médecin Français Jean Seignalet, spécialiste de l’immunité, qui a observé l’impact de l’alimentation sur l’évolution de trois types de maladies :

  • maladies auto-immunes comme la maladie cœliaque, la sclérose en plaque, la polyarthrite rhumatoïde, etc. ;
  • maladies liées à un défaut d'élimination de déchets et produits toxiques telles que la maladie de Crohn, la sinusite chronique, l'asthme, la colite, etc. ;
  • maladies liées à l'accumulation de déchets dans les tissus provoquant migraine, arthrose, diabète de type 2, etc.

Même si on ne parle pas de guérison, la diminution, voire la disparition des symptômes est observée chez certaines personnes suivant le régime hypotoxique, qui préconise dans les grandes lignes l'élimination des produits laitiers et des céréales contenant du gluten.

Caractéristiques du régime hypotoxique

Le régime hypotoxique exclut les aliments contenant des protéines de lait et du gluten car selon le Dr Seignalet, concepteur du régime, l'homme ne posséderait pas les enzymes nécessaires pour digérer le blé et autres céréales dérivées ainsi que tout produit laitier.

Aliments exclus dans le régime hypotoxique

Le régime hypotoxique exclut tout aliment contenant des protéines de lait et du gluten que certains organismes sensibles ou prédisposés génétiquement ne sauraient pas digérer, pour ressembler à l'alimentation des hommes préhistoriques qualifiés de chasseurs-cueilleurs.

Les aliments interdits dans le régime hypotoxique :

  • Tous les produits laitiers provenant d'animaux (lait, yaourt, fromage blanc, etc), y compris les fromages et les produits laitiers sans lactose car les protéines de lait sont toujours présentes.
  • Le beurre et la crème fraîche, fabriqués à partir du lait et toutes les matières grasses hydrogénées.
  • Toutes les céréales contenant du gluten à savoir le blé, l'avoine, le seigle, l'orge, le froment, l'épeautre et le kamut. Toutes les céréales de petit-déjeuner contenant du blé sont donc interdites ainsi que tous les aliments dérivés tels que le pain, les pâtes, les pizzas et gâteaux, etc.
  • Le maïs génétiquement modifié.
  • Autres aliments : la sauce soja et la levure de bière qui contiennent des traces de gluten, les produits raffinés tels que le sucre blanc, le sel blanc et les huiles raffinées.
  • Les végétaux non certifiés biologiques.

Aliments autorisés dans le régime hypotoxique

Les aliments autorisés dans le régime hypotoxique sont ceux qui ne contiennent pas de protéines de lait ni de gluten ainsi que les produits non transformés par des procédés industriels.

Sont donc autorisés :

  • toutes les viandes, volailles, poissons, œufs, fruits de mer et crustacés ;
  • les fruits et légumes frais, secs et oléagineux certifiés bio;
  • les céréales sans gluten telles que le riz (blanc, brun, rouge, sauvage), le sarrasin, les graines de sésame, le quinoa, le tapioca et le millet ;
  • les légumes secs et légumineuses bio ;
  • les laits d'amande, de riz et lait de soja (avec modération) ;
  • les huiles vierges telles l'huile de colza, noix, noisette issues de l'agriculture biologique.

Modes de cuisson spécifiques du régime hypotoxique

Afin d'éviter la formation de corps toxiques due à la dégradation des aliments lors d'une forte cuisson, le régime hypotoxique préconise une cuisson à des températures inférieures ou égales à 110 °C avec une prédilection pour les aliments crus.

Régime hypotoxique : quels bienfaits ?

Bien qu'aucune étude scientifique ne l'ait démontré, le régime hypotoxique permettrait à des personnes atteintes de maladies inflammatoires chroniques de soulager leur douleur.

Parmi les avantages du régime hypotoxique :

  • Meilleur confort digestif observés pour certaines personnes, notamment celles qui auraient une hypersensibilité au gluten sans pour autant en être allergiques (comme dans la maladie cœliaque).
  • Diminution voire élimination des symptômes de maladies inflammatoires selon des témoignages de malades.
  • Comme le signale le Dr Lagacé, le régime hypotoxique ne guérit pas la maladie mais permettrait une rémission tant qu'il est suivi à la lettre.
  • Perte de poids par effet de ricochet car les habitudes alimentaires changent des recommandations habituelles et les restrictions sont importantes.

Risques du régime hypotoxique

Excluant tous les produits laitiers et les céréales contenant du gluten, le régime hypotoxique peut entraîner à moyen terme des carences si la personne ne remplace pas un aliment interdit par un autre équivalent autorisé. Un suivi médical est donc fortement conseillé afin de pallier à toute carence vitaminique et minérale.

Parmi les principaux risques pour la santé figurent:

  • carence en calcium, vitamines D et B ;
  • risque d'intoxication alimentaire par la consommation d'aliments crus contaminés ;
  • risque d'isolement social par la rigidité du régime.

Aussi dans la rubrique :

Tous les régimes

Sommaire