Sommaire

Vouloir grossir vite est une demande moins fréquente que vouloir maigrir vite. Dans les deux cas, la personne concernée n'accepte pas son image corporelle et souhaite changer rapidement.

Avant de chercher comment parvenir à grossir vite, il est important de se poser les bonnes questions et de faire un point santé avec son médecin traitant. Connaître son poids santé idéal selon son profil, vérifier s'il n'existe pas de carences ou problèmes de santé sous-jacents et se fixer un objectif pondéral raisonnable sont les premiers points à aborder. Viendront ensuite les conseils diététiques pour grossir le plus rapidement possible sans malmener son corps. Il ne suffit pas forcément de manger plus mais mieux, en adaptant le niveau calorique à ses besoins, tout en pratiquant une activité physique adaptée.

Toutes les infos dans notre article.

Conseils pour grossir vite

Vouloir grossir vite nécessite en premier lieu d'évaluer ses apports énergétiques journaliers et les comparer aux recommandations en vigueur par l'ANSES (Agence nationale de sécurité sanitaire alimentation, environnement et travail).

Les besoins énergétiques d'une personne varient en fonction de son âge, de son activité physique et de son état de santé.

Savoir évaluer ses besoins pour grossir vite

Avant de mettre en place une stratégie pour grossir vite, il convient de se fixer un objectif pondéral qui corresponde à sa morphologie tout en tenant compte de son histoire pondérale (évolution du poids au fil des ans, antécédents familiaux, maigreur familiale, etc).

L'évaluation de son poids actuel peut se calculer avec la formule de l'IMC :

IMC = poids (kg) / taille² (m)

  • Un IMC inférieur à 18,5 signifie un état de maigreur avec un risque de carences et de dénutrition.
  • Un IMC entre 18,5 et 20 révèle que vous êtes mince ; entre 20 et 25, que votre poids est satisfaisant.

Évaluation de son poids idéal en utilisant la formule de Lorentz :

Pour éviter de se fixer un poids idéal farfelu, il est utile d'utiliser la formule de Lorentz qui permet de calculer son poids idéal.

Calcul du poids idéal pour un homme :

Poids idéal = Taille (cm) – 100 – Taille (cm) - 150 / 4 (± 10%)

Calcul du poids idéal pour une femme:

Poids idéal = Taille (cm) – 100 – Taille (cm) - 150 / 2 (± 10%)

Le poids idéal est à ajuster en fonction de l'ossature. Un squelette léger supportera ces 65 kg, un squelette lourd (os plus gros) pourra supporter un poids de 71 kg (à 80 kg).

La détermination du poids idéal est un point important à aborder car cela permet de clarifier ce qu'est un poids idéal pour être en bonne santé et non de fixer un poids "visuellement" acceptable pour la personne.

Une fois l'évaluation de son poids idéal fixée, on peut évaluer son besoin énergétique journalier :

Le besoin énergétique journalier dépend du niveau d'activité physique :

Activité physique

Coût de l'activité physique en Kcal / Kg / jour

Coût de l'activité physique en KJ / Kg / jour

Sujet au repos

25 à 30

105 à 125

Activité légère (sédentaire, travail de bureau)

35 à 40

145 à 165

Activité moyenne (étudiant, pêcheur, cuisinier)

40 à 45

165 à 190

Activité forte (athlète, agriculteur)

45 à 55

190 à 230

Activité exceptionnellement forte (travailleur dans le bâtiment, bûcheron)

55 à 62

230 à 260

Pour déterminer ses besoins énergétiques, il suffit donc de multiplier son poids idéal (en kg) par le chiffre correspondant à son activité.

Besoin énergétique = poids idéal x coût de l'activité physique

Par rapport à l'exemple cité plus haut, si notre homme d'un poids idéal de 65 kg exerce un emploi de bureau, son besoin énergétique sera de : 2 275 kcal (65 x 35) à 2 600 kcal (65 x 40).

Un ajustement pourra être fait en fonction de son âge car en vieillissant, le métabolisme de l'organisme ralentit et les besoins sont légèrement diminués. Ainsi, entre 50 et 29 ans, les besoins seront ré-estimés à 90 %, entre 60 et 69 ans à 80 % et à 70 ans et plus, à 70 %.

En reprenant l'exemple cité plus haut, si notre homme a 60 ans, ses besoins ne seront plus de 2 600 kcal mais de 2 080 Kcal.

Grossir vite : comment faire ?

Lorsque le poids idéal et les besoins énergétiques ont été fixés, il convient maintenant de vérifier si sa ration journalière correspond aux recommandations des professionnels de santé.

Exemples de ration journalière pour une femme (2 000 kcal) et un homme adulte (2 700 kcal) d'activité moyenne

Aliments

Quantités pour une femme

Quantités pour un homme

Lait (ou équivalent)

300 mL

450 mL

Fromage

30 g

60 g

Viande (ou volaille, poissons)

150 à 200 g

200 à 250 g

Pain

150 g

200 g

Féculents (pâtes, riz…) cuits

250 g

400 g

Légumes verts

400 g

400 g

Fruits frais

400 à 450 g

450 g

Beurre

10 à 15 g

20 g

Huile

30 g

40 g

Produits sucrés

40 g

50 g

Si la ration journalière correspond aux recommandations, il va falloir augmenter ses apports énergétiques tout en gardant un équilibre alimentaire.

Quelques pistes pour augmenter ses apports énergétiques :

  • La ration de protéines ne devra pas dépasser 2 g / kg de poids (0,83 g / kg de poids recommandé normalement) : pour augmenter ses apports, la personne pourra augmenter la portion de viande (de préférence peu grasse), volailles, poissons mais aussi en augmentant la portion de féculents (protéines végétales) et de légumineuses.
  • Toutes les préparations pourront être enrichies : un jaune d’œuf dans une sauce, du gruyère râpé sur les légumes, de la poudre de lait écrémé dans une quiche, sans oublier la juste dose de matières grasses pour cuisiner et assaisonner (beurre cru ou crème et huiles variées).
  • Faire 3 repas + 2 collations au lieu des 3 repas traditionnels.
  • Le petit-déjeuner traditionnel (pain, beurre, confiture, yaourt et fruit) sera enrichi avec un œuf à la coque ou une tranche de jambon blanc par exemple.
  • Les repas principaux comprendront systématiquement une protéine animale (viande, volaille, poissons) accompagnée de féculents ou légumineuses en belle quantité, légumes verts (crus ou cuits), un produit laitier sucré et un fruit. Pain à volonté !
  • Les collations devront comporter au minimum un féculent (pain traditionnel, pains spéciaux, céréales) avec un produit laitier (fromage par exemple) et un fruit (de préférence fruits secs et oléagineux plus énergétiques et riches en vitamines et minéraux).

Grossir vite : alimentation et sport, le couplet gagnant

Pour grossir vite, il ne suffit pas seulement de manger mieux et plus : il est également nécessaire de pratiquer une activité physique adaptée à son état de santé et à ses envies.

La pratique régulière d'un sport (3 fois par semaine) associée à des séances de musculation permettront de développer sa masse musculaire de façon harmonieuse. L'idéal est de se faire suivre par un éducateur sportif diplômé d’État.

Grossir vite : qui est concerné ?

Toute personne mal dans sa peau et qui souffre psychologiquement de son apparence physique peut souhaiter vouloir grossir vite.

Ce sont :

  • Les personnes maigres qui répondent médicalement à ce critère (IMC < 18,5) mais qui sont tout de même en bonne santé.
  • Les personnes maigres dont la maigreur est secondaire à une maladie (maladies digestives, cancer, hyperthyroïdie, anorexie mentale, etc.) et qui présentent des signes de dénutrition.
  • Les adolescents, surtout les garçons, dont le bouleversement hormonal est en cours et qui ont subit une forte poussée de croissance d'un seul coup.
  • Les personnes qui souhaitent développer leur masse musculaire pour être plus performants.

Risques à grossir vite

Le fait de vouloir grossir vite n'est pas anodin pour l'organisme. Grossir vite (trop vite) peut entraîner des risques pour la santé :

  • Des désordres métaboliques peuvent apparaître du fait d'une alimentation déséquilibrée avec trop de produits gras et sucrés pour grossir vite : hypertriglycéridémie et hypercholestérolémie.
  • Risque d'apparition d'un diabète en cas d'une consommation régulière très élevée en sucre et de prédisposition familiale.
  • Troubles du comportement alimentaire pouvant pousser à manger sans faim, à tendance boulimique.
  • Une alimentation hyperprotéinée peut être néfaste pour la santé : production d'urée et d'acide urique plus importante, sollicitation plus forte des reins entre autres.

Grossir

Article

Lire l'article Ooreka

Ces pros peuvent vous aider