Régime californien

Écrit par les experts Ooreka

Né à Sonoma, au nord de la baie de San Francisco, le régime californien fait des adeptes chez les paresseux parce qu'il zappe la case cuisine ! Petit plus, comme le régime Okinawa, le régime Crétois, le régime ayurvédique, le régime slim-data ou son compatriote,le régime Miami, il respecte la santé. Le point sur le si savoureux et si efficace.

Principe du régime californien

Moins on cuisine les aliments, moins on les transforme et plus on maigrit...

Exit les plats préparés et les produits trop industrialisés. avec le régime Californien, on aime :

  • Les aliments naturels : les fruits et légumes, les vrais morceaux de viandes et de poissons, les céréales complètes et les légumineuses et les céréales à grains ou peu raffinés.
  • Le cru et cuisiner léger : le fait de peu ou pas préparer les aliments permet de conserver leurs vitamines et minéraux.

L'assiette idéale du régime californien

La taille de l'assiette a une grande importance dans le régime californien. C'est elle qui dicte les quantités de nourriture du repas :

  • Assiette du petit-déjeuner : 18 cm de diamètre (ou un bol de 50 cl).
  • Assiette du déjeuner et du dîner : 23 cm de diamètre.

Les 3 phases du régime californien

Pour toutes les phases du régime californien, un déjeuner protéique est conseillé. Il doit être composé soit de 75 % de protéines et de 25 % de céréales complètes ou de 50 % de produits laitiers et 50 % de céréales complètes.

Phase 1 du régime : la phase d'attaque

Durée : 10 jours.

  • Le déjeuner est composé de 40 % de légumes et de 60 % de protéines (viande, poisson, œuf, laitages).
  • Le dîner de 30 % de protéines (viande, poisson, œuf, laitages), 20 % de céréales complètes et 50 % de légumes (sauf légumes sucrés cuits tels la betterave rouge ou la carotte).

À noter : le sucre raffiné, les édulcorants et les fruits sont interdits.

Phase 2 du régime : phase de croisière

Durée : jusqu'à la perte de poids souhaitée.

Au dîner comme au déjeuner, l'assiette est divisée en 4 :

  • ¼ de l'assiette est réservé aux céréales ;
  • ¼ de l'assiette est réservé aux légumes ;
  • ¼ de l'assiette est réservé aux protéines (viande, poisson, œuf, laitage) ;
  • et ¼ de l'assiette est réservé aux fruits.

À noter : le sucre raffiné et les édulcorants sont interdits.

Phase 3 du régime : phase de stabilisation

Durée : à vie.

Il s'agit de respecter un équilibre alimentaire en s'autorisant, de temps à autre, de petits écarts. Si l'aiguille sur la balance remonte, il suffit de suivre à nouveau les recommandations diététiques de la phase 2.

Les clés pour réussir son régime californien

Il est important de faire ses courses régulièrement afin que les végétaux frais que vous consommez soient encore bien pourvus en vitamines et minéraux : le temps les altère.

Pensez à bien vous hydrater avec de l'eau du robinet ou de l'eau de source afin de faciliter le processus d'élimination. Les eaux trop chargées en minéraux ne sont pas indiquées pour l'élimination.

Avantages du régime californien

Le régime californien présente de nombreux avantages :

  • Pas de calories à compter, il n'est donc pas fastidieux.
  • Pas d'histoire de lipides, de glucides, de fibres, de vitamines ou de minéraux à repérer : il suffit de connaître les groupes d'aliments (tout le monde sait ce qu'est un légume, une viande ou un féculent !).
  • Pas de frustration car tout simplement pas de privation : même les féculents y ont leur place contrairement à bon nombre de régimes minceur. D'ailleurs, ce régime ne laisse pas de place aux carences.
  • Pas de sensation de faim : le régime est rassasiant grâce aux protéines, aux fibres des végétaux et à celles des céréales complètes.
  • La part de protéines est suffisante pour ne pas engendrer de fonte musculaire.
  • Ce régime mène vers une très bonne hygiène de vie : le yo-yo n'est pas à craindre.

Les inconvénients du régime californien

Il n'y en a pas vraiment, si ce n'est que les produits frais peuvent représenter un budget important sur le mois.


Pour aller plus loin


Produits



Trouver un médicament

Plus de 25 000 fiches médicaments issues de la base de données de l'Assurance maladie.

Que recherchez-vous ? (médicament, principe actif, maladie...)

Ce critère permet de chercher votre médicament par :

  • son nom commercial (ex. : Doliprane, Efferalgan, Aspégic, etc.) ;
  • ou par sa substance active (ex. : paracétamol, aspirine, ibuprofène, etc.) ;
  • ou par la maladie, symptôme ou trouble que vous souhaitez traiter (ex. : migraine, état fébrile, douleur légère, etc.).

Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !

Liens rapides

Tout le guide pratique régime

Tout le guide pratique