Sommaire

Comment éliminer les toxines

Téléchargez cette fiche gratuite au format pdf

  • Rédigé par des professionnels
  • Un accompagnement étape par étape
  • La liste de matériel si nécessaire
Télécharger la fiche

Détoxifier, purifier l'organisme, éliminer les toxines, quel que soit le terme, l'idée est d'éliminer tout ce qui encrasse l'organisme. Certains ne jurent que par le jeûne pour cela. Pourtant avant d'en arriver à cette solution drastique qui risque de vous faire perdre du muscle au passage, des solutions plus simples et plus savoureuses pour éliminer les toxines existent.

Pas à pas, en mettant en place diverses règles hygiéno-diététiques, voici comment procéder pour éliminer les toxines.

Zoom sur l'intérêt de booster l'élimination des toxines

Pourquoi éliminer les toxines ?

Santé, force, bonne mine, c'est ce que vous avez à gagner en éliminant les toxines de votre organisme. Les toxines étant en effet responsables de divers maux :

  • Elles endommagent les cellules de l'organisme, ce qui engendre leur vieillissement prématuré et à terme un dysfonctionnement de l'organisme.
  • Elles fatiguent le foie et les reins qui sont des organes épurateurs.
  • Elles sont l'un des trois constituants de la cellulite, aux côtés de l'eau et de la graisse.

Les générateurs de toxines

Avant d'entamer un programme d'élimination des toxines de l'organisme, il est important de connaître les générateurs de toxines. Ceux-ci devront être soigneusement évités lors de votre période de purification. Les générateurs de toxine sont les suivants :

  • L'organisme : son fonctionnement normal (la respiration, la digestion, l'activité) génère des toxines appelées radicaux libres. Cette production-là est inévitable.
  • Le stress qui doit donc être pris en charge via des exercices de respiration, de la sophrologie par exemple.
  • Les médicaments.
  • L'alcool et le tabac. Seul écart autorisé : 1 verre de vin rouge par jour pour les hommes et 1/2 verre de vin rouge pour les femmes, pour ses vertus veinotoniques.
  • Les aliments dits oxydants :
    • les parties brûlées des aliments ;
    • les AGE ou produits de glycation avancée, issus des aliments protéinés et sources de glucides ayant subi la réaction de maillard : les aliments rôtis, caramélisés, frits ;
    • les aliments fumés ;
    • les graisses portées à hautes températures qui nécessitent un travail digestif important, les graisses rancies ou périmées. Utilisez les matières grasses crues uniquement lorsque vous souhaitez vous détoxifier ;
    • Les charcuteries ou viandes froides contenant des nitrites ;
    • l'excès de viande rouge qui engendre la formation en excès de composés cancérigènes et d'ammoniaque et peut participer à un excès de fer dans l'organisme. Le fer est un minéral oxydant ;
    • les aliments acidifiants : viandes, poissons, œufs, céréales, sucre, sel.
    • les aliments industriels qui cumulent plusieurs des facteurs cités ci-dessus. Rien ne vaut le fait maison à partir d'aliments frais.
  • Les divers polluants comme les métaux lourds, engrais chimiques, pesticides, antibiotiques donnés aux animaux. Manger bio et vivre dans un environnement peu pollué est donc un geste anti-toxine.

1. Buvez pour éliminer les toxines

Boire est un geste essentiel pour l'élimination des toxines car il participe pleinement au bon fonctionnement de la diurèse, les reins restant un des organes épurateurs majeur.

  • Buvez essentiellement de l'eau, à raison de 1,5 litre d'eau par jour, en dehors des repas et tout au long de la journée. Privilégiez une eau de qualité.
  • Buvez du thé vert, riche en fibres, avec en tête le thé matcha car il est très riche en antioxydant. Les antioxydants sont des capteurs d'oxydants qui permettent leur neutralisation.
  • Buvez des tisanes qui présentent également des vertus dépuratives ou détoxifiantes car elles prennent soin des organes épurateurs (reins, foies) et des voies épuratrices (veines et artères) grâce aux extraits de plantes qu'elles contiennent. Bouleau, radis noir, pissenlit, artichaut, vigne rouge font partis des ingrédients phares. Adressez-vous à votre pharmacien ou votre herboriste pour déterminer la tisane qui vous convient le mieux.
Lire l'article Ooreka

2. Mangez des antioxydants pour éliminer les toxines

Les molécules antioxydantes captent les molécules oxydantes et les neutralisent. Ces molécules sont les vitamines antioxydantes : C et E, la provitamine A ainsi que les polyphénols. On les trouve dans les aliments suivants :

  • les fruits et légumes, bien colorés, cueillis idéalement à pleine maturité, bien frais et crus pour préserver leur vitamine C. Ils sont source d'une multitude d'antioxydants dont le bêtacarotène et l’alpha-carotène ;
  • la tomate très très cuite – une exception – le lycopène puissant antioxydant est libéré au fur et à mesure de la cuisson ;
  • les fruits oléagineux qui sont notamment contiennent de bonnes doses de vitamine E : amandes, noix du brésil, noix de macadamia, noisettes par exemple ;
  • le chocolat très noir, à 86 % cacao minimum car il contient un grand nombre de substances antioxydantes.

 

3. Chouchoutez vos organes épurateurs et voies d'épuration

Il s'agit du foie, des reins, des veines et des artères. Boire de l'eau ou des infusions de plante comme indiqué dans l'étape 1, ou un peu de vin rouge, est un geste important pour prendre soin des tissus impliqués dans l'épuration. Cependant, vous pouvez aller plus loin :

  • Mangez des sources d'oméga-3 en consommant des poissons gras de petites tailles (sardines, maquereaux, anchois), de l'huile de colza bio, de l'huile de lin bio, pour prendre soin de vos veines et artères, voies royales de l'élimination.
  • Buvez à jeun le jus d'un demi-citron pressé dans un verre d'eau à température ambiante pour aider le foie en stimulant la production de la bile et en facilitant la digestion des graisses. Pour le foie, consommez régulièrement des radis noirs, des pissenlits et des artichauts.
  • Privilégiez les asperges au menu au printemps, pour aider le travail rénal.
  • Faites un repas végétarien sur deux, en évitant également les produits laitiers au cours de ce repas. Cela reposera votre foie et vos reins. Idéalement le repas végétarien aura lieu le soir.
  • Petit plus : faites une cure de magnésium de 1 mois pour aider vos reins car il participe à la prévention des calculs rénaux si vous y êtes sujet.

Aussi dans la rubrique :

Tous les régimes

Sommaire

Ces pros peuvent vous aider